Les Amis du Vieux Puget

La passion du patrimoine


La chapelle SAINTE-PHILOMENE



Le village


L’ancien village au sein duquel a été construit cette chapelle était couramment appelé Ville ou Vilo, puis Haute-Ville. D'une altitude de 294 m, ce masage était le chef-lieu de la communauté jusqu'au milieu du XVIIIème siècle.
Une délibération de 1643 indique que le chef-lieu est toujours à "ville" ; en 1663, le conseil se réunit aux Crottes et une délibération de 1654 qualifie "ville" de l'ancien Puget.

L'existence du village est mentionnée, en l'an 1025, dans une charte de St-Victor.
L'abbaye possédait la vallée au Réal Martin, probablement depuis l'an 1000.
La communauté était gérée par un conseil élu qui se réunissait dans la maison dite du St-Esprit. Au rez-de-chaussée de cette maison fonctionnait un moulin à huile, chaque hameau en possédait un. Un deuxième moulin à farine est signalé, en 1554, à La Foux.
En 1587, Ville comptait 60 maisons, soit 300 h environ. La communauté disposait d'une école de plein exercice, les gages du magister étaient de 4 florins en 1572.
En 1752, il y avait encore 14 habitants.

Le château


Aurait été édifié par les ALBANIS, donc au plus tôt au XIVème siècle.
La façade principale était au milieu flanquée de deux tours, avec une terrasse plantée de meuriers et de cyprès. Une grande cour entourée de hautes murailles encore debout, servait de jeu de paume. L'enceinte était complétée par une contre-escarpe de terre enrochée.

A la fin du XVIème siècle, le château fut fortifié, à gauche de l'église se trouvent deux casemates en assez bon état, la maison claustrale fut percée de meutrières. En 1918, le pigeonnier de section carrée était encore en bon état.

La Chapelle


L'église a été renommée plusieurs fois successivement depuis son origine :
Sancta Maria de Descensa (Charte de l’abbaye St Victor XIème siècle) : dès 1060 on parle dans les archives de l'Abbaye de Saint-Victor à Marseille, de l'église qui avait alors ce nom. Elle aurait été reconstruite au XVIème siècle par un d'ALBANIS et dès lors consacrée à St Jacques le Mineur.
Saint Jacques (en relation avec St Jacques de Compostelle), en 1328, BERTRAND DU PUGET fonde, avec donation de 100 florins d'or une chapelle dédiée à Ste Marie-Magdelaine, dans l'église St Jacques. 

Les seigneurs de PUGET RIVIERE y installèrent leurs sépultures. Tant que l'église St Jacques resta paroisse, jusqu'en 1735, le vicaire perpétuel de la communauté resta dans la maison claustrale. En 1753, un mémoire du Curé signale que l'édifice est en mauvaise état, pillé, profané, reliques et ciboires enlevés.
La même année, la communauté demande à l'évêque que les cloches soient tranférées à l'église Saint Sidoine (hameau des Crottes) aujourd'hui démolie. Le transfert parait effectif en 1761.
Au XIXème siècle, le curé de Puget-Ville fit d'importantes réparations ; l'église est désormais dédiée à Sainte Philomène.
Sainte Philomène (depuis 1840 environ).
Construite à la fin du XIème siècle, en pierres du pays, elle présente trois nefs de longueur égale. Elle est de style roman très simple, séparée par des arceaux et piliers.
La toiture d’origine fut remplacée par une terrasse, d’où la vue s’étend de la chaîne des Maures jusqu’aux environs de Toulon.

Commencée vers 1837, reprise en 1901, sa restauration se poursuit depuis les années 60, grâce à des particuliers, aidés des Beaux Arts de Toulon, puis par les Amis du Vieux Puget (1978).


Dans son nid de verdure, sous l’ombre des vieux chênes, la chapelle “Sainte Philomène” est un lieu de paix qu’épargnent les vaines rumeurs des hommes.